chez jeannette - sage-femme

n° 8 - annee 1995 - SOMMAIRE du n° 8 - numéro pas publié



SOMMAIRE DU N°  8

- Etre manager sage-femme
- Consensus pour le suivi de l'accouchement à l'hôpital de Monza en Italie
- les techniques appropriées à l'accouchement
- etat dépressif maternel en post partum immédiat
- le stress des professionnels de la santé face au deuil périnatal
- voyage d'études au Sénégal
- la carte ""club international SF"


     La société éditrice de la revue SAGES-FEMMES International (la société MEDIALOGUES d'Enghein les bains) ayant fait faillite en 1995 , la revue a donc cherché un autre éditeur.

     La première demande des 8 éditeurs contactés a été le nombre d'abonnés. Compte tenu du nombre insuffisant d'abonnées, leur réponse à été négative.

     Nous avons donc envisagé de publier des lettres internes en remplacement. Mais à cette époque, au moment du congrès de Biarritz, s'est posée la question, compte tenu du nombre d'adhérentes actives ,  de la pérénité de l'association après le départ de certaines de ses animatrices pour prendre une retraite bien méritée !

Plus globalement,

C'est à partir de  Mai 1995, que l'association sages-femmes international à la suite du congrès de Biarritz,  s'est posé la question de poursuivre  son activité

     Au congrès de Biarritz, il est ressorti exigence des sages-femmes face à l'association qui ne remplirait pas son rôle international.

      Il était reproché, assez fortement,  en particulier de ne pas avoir invité plus de sages-femmes étrangères... donc de ne pas être assez internationale...

     Ces sages-femmes, non membres de l'association et non actives dans son fonctionnement, ne se rendent pas compte  de l'effort qu'il faut déployer pour financer de telles initiatives (voyages, frevue, congrès) et du peu d'aides financières  que nous recevons.

     En clair, bien que nous ayons donné la parole et la place pour leurs publications à beaucoup de sages-femmes, de France et du monde,  qui n'auraient pas trouvé une place ailleurs, nous n'avons pas les moyens et les adhérentes suffisantes pour mener toutes les activités qui nous semblent essentielles.


     Nous avons fait appel aux sages-femmes. Très peu ont répondu.  En cela, j'ai l'impression que nous vivons une époque où d'actrices  de leur profession , les sages-femmes deviennent "consommatrices " à l'image de l'impression que j'ai en accompagnant les mères , dont beaucoup viennent "avec un caddie afin que je mette leur enfant parfait, sous cellophane" . Bien sûr cette image est une boutade... mais pas très éloignée de la vérité.

     Il est donc décidé à partir de Mai 1995 :

- d'attendre avant de proposer d'autres activités, afin de voir si de nouvelles sages-femmes - en activité professionnelles -  viennent reprendre la gestion de l'association compte tenu du départ à la retraite de certaines des membres actifs de l'association SAGES-FEMMES International


     J'espère que les relations internationales entre sages-femmes, de soutien et de solidarité, perdureront sous une forme ou sous une autre.


Mise à jour 2009

      Il serait interessant que les sages-femmes  en exercice en 2009 racontent où elles en sont de leurs relations internationales et avec quels organismes elles sont en contact. J'attends leur courrier









20/07/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Santé & Bien-être pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres